01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

L’Express : Le père de la victime raconte son combat.

« Dès le premier procès de ce violeur, Anne-Lorraine était condamnée ». Extrait :

Son agresseur est un récidiviste. En 1995, sur la même ligne, presque au même endroit, l’individu avait imposé une fellation à une passagère. Cette agression lui avait valu une condamnation à cinq ans de prison, dont trois avec sursis.

Philippe Schmitt a trouvé son combat : il s’engage aux côtés de l’Institut pour la justice, une association indépendante avec laquelle il a lancé, en juillet, un référendum (25 000 signatures) contre les dysfonctionnements du système judiciaire, capable de « relâcher dans la nature des individus notoirement dangereux ».  » Je veux responsabiliser les juges, les psychiatres, dit-il. Dès le premier procès de ce violeur, Anne-Lorraine -mais cela aurait pu être une autre- était condamnée. »