01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Xavier Bebin, délégué général de l’Institut, interrogé par RTL sur la loi pénitentiaire

A l’occasion de la discussion du projet de loi pénitentiaire à l’Assemblée nationale, Xavier Bebin, délégué général de l’Institut pour la Justice, est interrogé par la radio RTL sur le seuil de deux ans de prison à partir duquel les condamnés pourront bénéficier d’un bracelet électronique.

On peut écouter le passage en cliquant ici. En voici la retranscription :

« La Ministre l’a dit clairement devant les députés : passer d’un an de prison de prison ferme à deux ans pour bénéficier d’un bracelet électronique lui pose problème. C’est en contradiction avec la loi sur les peines plancher. Elle souhaite donc exclure de ce dispositif deux catégories : les récidivistes et les délinquants sexuels. Mais pour certains députés et certaines associations de victimes, ce n’est pas suffisant.

Un seuil de deux ans n’est pas tolérable pour Xavier Bebin de l’Institut pour la Justice :

Pour être condamné à deux ans aujourd’hui, il faut vraiment être allé loin dans la récidive, dans la violence. Il y a vraiment un risque de remettre en liberté des personnes dangereuses. Quel message on adresse aux auteurs d’agression sexuelles, aux auteurs de violences conjugales, aux braqueurs, en leur disant : « demain si vous êtes condamnés à deux ans de prison ferme, vous ne passerez pas un seul jour en prison » ? »