01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

L’Institut Pour La Justice invité de Wendy Bouchard sur Europe 1

Invité par Wendy Bouchard sur le plateau d’Europe 1 pour revenir sur le terrible assassinat de la joggeuse Natacha par un récidiviste, l’Institut pour la Justice s’est élevé contre la désinformation entendue ces dernières 48 heures :

« C’est vrai qu’il y a un problème de moyen. Mais alors, s’il n’y a pas de moyens, s’il n’y a pas de bracelet électronique, et si la castration chimique ce n’est pas la panacée, pourquoi le juge a-t-il remis en liberté quelqu’un qui avait violé une femme sous la menace d’un couteau ?»

« Les psychiatres en France sont formés à la maladie mentale et pas à l’évaluation criminologique de la dangerosité ».

« Arrêtons de dire qu’il faut une libération anticipée pour suivre le condamné après sa peine. On peut attendre la fin de la peine et avoir un suivi »

« On a un criminel sexuel condamné à 10 ans en 2006 et dehors en 2009, et on nous dit que tout va bien »

« On entend un magistrat nous dire : ‘les magistrats n’ont pas de boule de cristal, la libération conditionnelle est un pari’. Et bien je voudrais demander ce soir aux magistrats d’arrêter de parier, d’arrêter de parier sur le dos des victimes. Quand il y a un doute la dangerosite, il faut maintenir en détention »

Pour écouter l’émission, cliquez ici