01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Communiqué : Grève des magistrats, indécence et irresponsabilité

L’Institut pour la Justice condamne la grève des magistrats et appelle le monde judiciaire à réfléchir collectivement aux vraies erreurs commises par les juges dans l’affaire Pornic.

Le drame de Pornic n’est en aucun cas lié au manque de moyens de la Justice. Le problème n’est pas que Tony Meilhon n’a pas été « suivi » à sa sortie de prison par un conseiller d’insertion et de probation. Un rendez-vous par mois avec un éducateur n’a jamais empêché un criminel « psychopathe » de tuer.

Le meurtre de Laetitia est en partie de la responsabilité des magistrats et des jurés parce qu’ils n’ont pas prononcé des peines adaptées à la dangerosité de Tony Meilhon.

Tony Meilhon a été condamné 15 fois pour des violences répétées, dont deux fois pour des crimes punis d’au moins 20 ans de prison par la loi. Au vu de sa dangerosité confirmée par les expertises psychiatriques, il n’aurait jamais dû être en liberté à 31 ans.

L’Institut pour la Justice juge donc indécente la grève des magistrats au moment où ils devraient collectivement réfléchir aux erreurs de jugement qu’ils commettent.