01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Communiqué : Débat organisé par l’UMP, l’Institut pour la Justice demande une politique pénale plus cohérente

L’Institut pour la Justice, représenté par son délégué général Xavier Bebin, a été invité, en toute indépendance, à participer au « grand débat sur le projet 2012 » organisé par l’UMP sur le thème de l’application des peines à la Maison de la Chimie le 8 mars 2011.

Depuis sa création, l’Institut pour la Justice a développé une forte expertise sur le sujet, via ses colloques et publications*. Plusieurs questions posent problème :

– l’inexécution totale de plus de 100 000 peines de prison ferme, faute d’un nombre suffisant de places de prison

– l’aménagement systématique, depuis la loi pénitentiaire de 2009, des peines de prison de moins de deux ans, source d’opacité, d’inefficience et d’impunité

– l’amputation de toutes les peines prononcées, même à l’encontre de dangereux récidivistes, par le biais des remises de peine automatiques.

Au total, l’Institut pour la Justice partage l’analyse des magistrats qui se plaignent d’être soumis à deux exigences contradictoires :

– on leur demande d’un côté plus de fermeté (avec notamment le projet de jurés populaires comme remède à leur laxisme supposé),

– mais on leur demande également, par la loi pénitentiaire et des circulaires ministérielles, de multiplier les libérations anticipées et les alternatives à la prison.

L’Institut pour la Justice demande donc une politique pénale plus cohérente pour les citoyens et les victimes, avec une application réelle des peines prononcées, ce qui suppose le courage de se doter des moyens nécessaires en places de prison.