01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Communiqué : L’Institut pour la Justice reçu par Michel Mercier

L’Institut pour la Justice, représenté par son délégué général Xavier Bébin et par l’avocat Stéphane Maitre, expert associé, sera reçu par Michel Mercier, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés le Mercredi 25 mai 2011 à 18h00.

L’Institut pour la Justice présentera ses propositions pour lutter contre la récidive, notamment sexuelle. Car il est urgent de trouver un juste milieu entre :

– le caractère implacable de la Justice américaine dans laquelle on peut encourir 74 ans de prison pour une affaire de viol

– le manque de fermeté de la Justice française, dans laquelle on peut être multirécidiviste et être condamné à deux ans seulement pour viol (ce qui est le cas du récidiviste recherché dans l’Essonne, auteur présumé de viol sur mineure)

Read more

Communiqué : Viol d’une fillette dans l’Essonne par un récidiviste, à quand la lutte contre la récidive grande cause nationale ?

Une nouvelle fois un multirécidiviste a encore frappé donnant raison à la mobilisation de centaines de citoyens le 17 mai dernier lors de la Journée nationale de lutte contre la récidive organisée par l’Institut pour la Justice.

D’après l’enquête en cours, un homme âgé de 33 ans est soupçonné d’avoir violé une fillette à Viry-Châtillon dans l’Essonne, samedi dernier. Cet homme serait un délinquant multirécidiviste : avec une soixantaine de délits à son actif, il aurait été condamné plus de 30 fois dont une fois au moins pour des faits de nature sexuelle. Sa dernière condamnation remonte à 2010 : il avait écopé à Evry de deux ans de prison ferme, pour un viol commis en 2009 sur une jeune femme de 19 ans.

Que faisait-il en liberté, sans le moindre suivi sérieux, alors qu’il avait commis un viol en 2009, qu’il était considéré dangereux et qu’il présentait des troubles psychologiques ?

L’Institut pour la Justice rappelle que la majorité des Français demandent des mesures plus fermes contre la récidive : 70 % des citoyens estiment que la Justice est trop indulgente vis-à-vis des récidivistes, et 62 % demandent une nouvelle loi plus contraignante contre la récidive (Observatoire Institut pour la Justice / CSA, mai 2011).

L’Institut pour la Justice demande donc au gouvernement de prendre immédiatement de nouvelles mesures, à l’occasion du projet de loi sur les jurés populaires qui sera examiné le 23 juin prochain à l’Assemblée nationale.

Un juste milieu doit être trouvé entre le caractère implacable de la Justice américaine (dans lequel on peut encourir 74 ans de prison pour une affaire de viol) et la Justice française dans laquelle on peut être multirécidiviste et être condamné à deux ans fermes pour viol.

C’est ce que demanderont les représentants de l’Institut pour la Justice, reçus demain mercredi par le garde des Sceaux Michel Mercier : que la lutte contre la récidive soit une réelle priorité de ce gouvernement.

Read more

Communiqué : L’Institut pour la Justice publie les résultats de la deuxième vague de son observatoire IPJ / CSA sur la Justice et la récidive

Le sondage montre qu’une majorité de français (62%) est favorable à une nouvelle loi contre la récidive et que 52% des Français estiment que la loi sur les jurés populaires n’est pas une réponse efficace contre la récidive.

Cette demande de mesures plus fermes contre la récidive est d’autant plus pressante que les Français, de droite comme de gauche estiment à une large majorité que la justice est trop indulgente vis-à-vis des récidivistes (70%) et que la perpétuité réelle devrait être prononcée pour les criminels sexuels les plus dangereux (84%).

Voir tous les résultats de la deuxième vague de l’observatoire IPJ CSA

Read more

Communiqué : Journée nationale de lutte contre la récidive : l’Institut pour la Justice publie une lettre ouverte au Président de la République et un sondage exclusif sur la Justice

Dans une lettre ouverte adressée au Président de la République, victimes et professionnels du droit demandent une nouvelle loi plus contraignante contre la récidive. En appui, l’Institut pour la Justice (IPJ) publie les résultats de la deuxième vague de son observatoire IPJ / CSA sur la Justice et la récidive.

Suite à la signature par plus de 300 000 citoyens (314 000, certifié par huissier), d’une pétition contre la récidive lancée en février dernier après le meurtre de Laetitia, l’Institut pour la Justice lance mardi 17 mai à 14h30 la « Journée nationale de lutte contre la récidive », qui s’achèvera par un lâcher exceptionnel de 2 000 ballons noirs, face à la Tour Eiffel.

Des familles de victimes (celle de Natacha Mougel notamment), des professionnels du système pénal (l’avocat G.W. Goldnadel, l’ancien directeur de la PJ Olivier Foll, etc.) prendront la parole pour demander publiquement, à travers la lecture d’une lettre ouverte au Président de la République, l’adoption de nouvelles mesures contre la récidive criminelle.

Cette lettre ouverte, publiée ce jour, a également été signée par les personnalités Roland Giraud et Françoise Hardy, par Morgane Vallée, victime du meurtrier présumé de Marie-Christine Hodeau, par le magistrat Didier Gallot ou le professeur de droit Jean Pradel.

Les signataires demandent notamment la suppression des remises de peine automatique, l’exécution totale (sauf exception) des peines prononcées par les tribunaux, une modernisation profonde de la psychiatrie criminelle et l’accentuation des droits de la victime, qui devraient pouvoir faire appel d’une libération conditionnelle.

« Les Français savent que vous avez essayé. Ils ne vous pardonneront pas de ne pas avoir persisté », concluent les signataires. L’Institut pour la Justice appelle donc l’exécutif et les parlementaires à intégrer immédiatement ces réformes au projet de loi sur les jurés populaires, qu’ils examineront le jour même en première lecture au Sénat.

La démarche des signataires est soutenue par une majorité de Français comme le révèlent les résultats de la seconde vague de l’observatoire Institut pour la Justice / CSA. Elle montre en effet qu’une majorité de Français (62 %) est favorable à une nouvelle loi contre la récidive et que 52 % des Français estiment que la loi sur les jurés populaires n’est pas une réponse efficace contre la récidive.

Cette demande de mesures plus fermes contre la récidive est d’autant plus pressante que les Français, de droite comme de gauche, estiment à une large majorité que la Justice est trop indulgente vis-à-vis des récidivistes (70 %) et que la perpétuité réelle devrait être prononcée pour les criminels sexuels les plus dangereux (84 %).

Read more

Lettre ouverte au Président de la République

Dans une lettre ouverte adressée au Président de la République, victimes et familles de victimes (celle de Natacha Mougel notamment), et professionnels du droit (l’avocat G.W Goldnadel, l’ancien directeur de la PJ Olivier Foll, etc.) demandent une nouvelle loi plus contraignante contre la récidive.

Cette lettre ouverte a également été signée par les personnalités Roland Giraud et Françoise Hardy, par Morgane Vallée, victime du meurtrier présumé de Marie-Christine Hodeau, par le magistrat Didier Gallot ou le professeur de droit Jean Pradel.

Les signataires demandent notamment la suppression des remises de peine automatique, l’exécution totale (sauf exception) des peines prononcées par les tribunaux, une modernisation profonde de la psychiatrie criminelle et l’accentuation des droits de la victime, qui devraient pouvoir faire appel d’une libération conditionnelle.

« Les Français savent que vous avez essayé. Ils ne vous pardonneront pas de ne pas avoir persisté », concluent les signataires. L’Institut pour la Justice appelle donc l’exécutif et les parlementaires à intégrer immédiatement ces réformes au projet de loi sur les jurés populaires, qu’ils examineront le jour même en première lecture au Sénat.

Téléchargez la lettre ouverte en cliquant ici

Read more

L’Institut pour la Justice reçu par le garde des Sceaux, Michel Mercier

A la suite du succès de la première Journée nationale de lutte contre la récidive organisée par l’Institut pour la Justice, le garde des Sceaux a souhaité rencontré le 25 mai 2011 les représentants de l’Institut pour la Justice afin d’échanger en profondeur sur les propositions émanant de l’association.

Xavier Bébin, le délégué général de l’Institut pour la Justice ainsi que Stéphane Maitre, avocat au barreau de Paris, ont d’abord rappelé au Ministre l’importance de prendre des mesures efficaces pour lutter contre la récidive comme l’effectivité réelle des peines ou la mise en place du seuil de 10 ans au lieu de 15 ans à partir duquel la rétention et la surveillance de sûreté peuvent être prononcées. L’entretien a ensuite porté sur la place de la victime dans la procédure pénale. Parmi les idées de l’IPJ, Xavier Bébin a rappelé : l’importance de rendre systématique l’invitation de la victime par le Président d’audience à s’exprimer sur les faits dont elle a été victime, la nécessité de modifier le code de procédure pénale pour étendre le droit d’appel de la partie civile aux cas de relaxe et d’acquittement et enfin l’incontournable information et consultation de la victime lors de l’exécution de la peine du condamné et pour tout aménagement de peine.

L’Institut pour la Justice a également insisté sur l’opportunité de faire passer des avancées en matière de droit de victimes et de lutte contre la récidive dans le cadre du projet de loi sur les jurés populaires, dernier grand texte législatif avant les présidentielles de 2012. Le Ministre a globalement bien accueilli les propositions et les initiatives de l’IPJ.

Read more

Sondage : justice trop indulgente face aux récidivistes, pour 70%

L’Institut pour la justice a organisé la Journée nationale de lutte contre la récidive en publiant une lettre ouverte au Président de la République et un sondage exclusif sur la Justice et la récidive.

Une très grand mmajorité de Français (70%) estime que la justice est trop indulgente à l’égard des récidivistes et plus de la moitié (62%) se dit favorable à une nouvelle loi contre la récidive sexuelle.

Téléchargez la dépêche en cliquant ici

Read more

A l’initiative de l’Institut pour la Justice, 300 000 pétitionnaires demandent une loi plus contraignante.

Les français souhaitent une politique de lutte contre la récidive plus efficace. En effet, l’Institut a publié dans le Figaro les résultats de la deuxième vague de son Observatoire IPJ/CSA sur la Justice et la récidive.

Alors que s’ouvre au Sénat l’examen du projet de loi instaurant les jurés populaires en correctionnelle, l’association monte au créneau, demandant aux pouvoirs publics une sévérité accrue envers les criminels les plus dangereux.

Téléchargez l’article en cliquant ici

Read more

Le journal le Figaro publie de nombreux extraits de la lettre ouverte adressée au Président de la République par l’Institut pour la Justice

Dans une lettre ouverte, les représentants de l’association «Institut pour la justice» ont décidé de s’adresser directement à Nicolas Sarkozy, qu’ils savent sensible à la place des victimes dans l’appareil judiciaire.

«Monsieur le président de la République, il y a seulement trois mois, vous avez déclaré que le meurtre horrible de Laëtitia “ne peut pas rester sans suite”.

Téléchargez l’article en cliquant ici

Read more

L’Institut pour la justice à la une de « Direct Matin »

Suite à la signature par plus de 300 000 citoyens (314 000, certifié par huissier), d’une pétition contre la récidive lancée en février dernier après le meurtre de Lætitia, l’Institut pour la Justice publie les résultats de la deuxième vague de son Observatoire IPJ/CSA sur la Justice et la récidive.

A la question, la justice est-elle trop laxiste avec les récidivistes ? une très grande majorité de français (70%) répondent oui et souhaitent que la perpétuité réelle devrait être prononcée pour les criminels sexuels les plus dangereux (84%)

Téléchargez l’article en cliquant ici

Read more