01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Droit d’appel des victimes : « annonces considérables » pour l’Institut pour la Justice

L’Institut pour la justice (IPJ) s’est réjoui samedi de la proposition de Nicolas Sarkozy d’offrir un large droit d’appel aux victimes et de renforcer l’application des peines, des « annonces considérables » selon lui.

« Sur le droit des victimes, Nicolas Sarkozy s’est engagé à donner aux victimes le droit de faire appel à tous les stades de la procédure: détention provisoire, jugement et application des peines », se réjouit l’IPJ pour qui « il est temps de donner aux victimes autant de droits qu’aux mis en cause ».

L’IPJ a également salué la proposition de Nicolas Sarkozy de n’autoriser la libération conditionnelle qu’une fois au moins les deux tiers d’une peine effectués, une mesure qui « permettra de rendre les peines prononcées plus crédibles et plus transparentes pour les Français ».

Le droit d’appel des victimes divise au sein même de la droite. En juin, le groupe UMP à l’Assemblée nationale avait rejeté un amendement qui prévoyait d’accorder aux victimes un droit d’appel des verdicts d’acquittement.

Le garde des Sceaux lui-même, Michel Mercier, s’y était dit hostile, mettant en garde contre une « source de grands dangers ».

L’IPJ, se présentant comme non partisane, se refuse à être placée sur l’échiquier politique, tout en reconnaissant: « Nos propositions ont plus d’écho à droite qu’à gauche ».

En novembre, dans la perspective de la presidentielle, l’IPJ a appelé les citoyens à signer sur internet son « Pacte 2012 pour la justice », appelant à une répression judiciaire renforcée. II revendique aujourd’hui 1,7 million de signatures.

Vous pouvez consulter la dépêche en cliquant ici