01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Communiqué : Gendarmes tuées, deux victimes de l’impunité

L’Institut pour la Justice apprend avec stupéfaction que le meurtrier présumé des deux gendarmes avait comparu la semaine dernière devant le tribunal correctionnel pour violences sur ascendant, et que la Justice avait écarté la peine plancher pour ne le condamner qu’à une peine de « mise à l’épreuve ».

L’Institut pour la Justice estime inacceptable qu’un individu condamné à de nombreuses reprises (dont une fois à 30 mois ferme en 2002 pour trafic de drogue) ait pu bénéficier d’une telle impunité. Les magistrats devraient savoir que le fait de prononcer plusieurs «sursis avec mise à l’épreuve» successifs (au mépris du sens même du mot sursis) provoque chez les délinquants violents un sentiment de toute-puissance qui favorise la récidive.

L’Institut pour la Justice s’associe à la douleur des familles de victimes et demande que toutes les leçons soient tirées de ce dysfonctionnement judiciaire. D’ores et déjà, il apparaît plus que jamais nécessaire de renforcer les peines plancher, dans la mesure où les tribunaux ne prononcent des peines plancher entièrement fermes que dans 18 % des cas de récidive légale.

Télécharger le communiqué ici : Gendarmes tuées, deux victimes de l’impunité