01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Communiqué : Observatoire CSA / IPJ, hausse des chiffres de la délinquance : les Français pointent la politique de Christiane Taubira

Les dernières statistiques du ministère de l’Intérieur mettent en avant une explosion des crimes et des délits, ces derniers mois, particulièrement au mois d’octobre. Ainsi, on compte plus de 12 000 victimes supplémentaires ayant subies des violences physiques entre mai et octobre 2012 par rapport à la même période en 2011 !

L’Institut pour la Justice vient de réaliser une étude en partenariat avec l’Institut CSA. Les résultats de cette enquête montrent que les Français estiment que la politique conduite en matière de justice va aggraver la situation et entraîner une hausse de la criminalité.

Ainsi, les Français sont 4 fois plus nombreux à penser que l’arrêt du programme de construction de places de prison conduira à une hausse de la délinquance plutôt qu’à une baisse de celle-ci (48% contre 12%). De même, ils sont 5 fois plus nombreux à penser que la suppression des peines plancher visant les récidivistes conduira à une hausse de la délinquance plutôt qu’à une baisse de celle-ci (43% contre 8%).

Depuis sa nomination, la Garde des Sceaux a multiplié les annonces : suppression des tribunaux correctionnels pour les mineurs récidivistes les plus dangereux, suppression des peines plancher pour les multirécidivistes et de la rétention de sûreté pour les criminels sexuels les plus dangereux, arrêt des projets de construction de nouvelles places de prison et communication répétée de Christiane Taubira exprimant sa défiance, voire son refus d’avoir davantage recours à la prison.
Tout cela créé un climat d’impunité sur lequel l’Institut pour la Justice a alerté le Gouvernement et dont on voit aujourd’hui les conséquences particulièrement négatives. Les Français sanctionnent d’ailleurs Christiane Taubira qui ne recueille que 26% de satisfaction en tant que ministre de la Justice dans notre étude.

L’Institut pour la Justice renouvelle son appel à une politique de fermeté, qui passe notamment par un plan de construction de 30 000 places de prison supplémentaires, le seul à même de garantir l’exécution effective des peines et de redonner sa crédibilité à la Justice mais également aux forces de sécurité.

Télécharger le communiqué ici : Réaction de l’IPJ à la hausse des chiffres de la délinquance