01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Communiqué : Condamnation du Dr Canarelli, l’Institut pour la Justice appelle à une modernisation du travail des experts psychiatres

L’Institut pour la Justice, qui a soutenu la famille Trabuc tout au long de son action judiciaire, salue la décision du Tribunal correctionnel de Marseille qui a reconnu des fautes multiples et caractérisées de la part du Dr Canarelli ayant conduit à l’assassinat de Germain Trabuc.

Malgré l’avis concordant de nombreux autres experts psychiatres et le lourd passé judiciaire de son patient, il était reproché au Dr Canarelli de s’être obstinée à refuser de diagnostiquer une quelconque maladie mentale chez Joël Gaillard. Cette condamnation à un an de prison avec sursis vient donc confirmer que des fautes lourdes ont bien été commises.

Aujourd’hui, au-delà du cas du Dr Canarelli, la question de la modernisation du travail des experts psychiatres est clairement posée avec cette décision et le débat doit s’ouvrir sur l’expertise psychiatrique et ses méthodes.

L’Institut pour la Justice constate que l’examen de la dangerosité des patients psychiatriques dangereux est aujourd’hui largement insuffisant. Il propose que la protection de la société fasse partie des éléments pris en compte dans les examens cliniques réalisés par les psychiatres, en incluant de nouveaux dispositifs comme les échelles actuarielles, outils psychiatriques validés internationalement et qui permettent d’apprécier le risque de récidive.

Cette question a d’ailleurs largement été évoquée lors du colloque de l’Institut pour la Justice organisé, les jeudi 13 et vendredi 14 décembre à la Sorbonne, autour de spécialistes de cette question dont le professeur de criminologie canadien Jean-Pierre Guay, le psychologue belge Thierry Pham et les psychiatres français Alexandre Baratta et Olivier Halleguen

Télécharger le communiqué ici : Condamnation du Dr Canarelli, l’Institut pour la Justice appelle à une modernisation du travail des experts psychiatres