01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Chiffres de la délinquance, réaction de l’Institut pour la Justice

Dans une interview accordée au site d’information boulevard Voltaire, le délégué général de l’Institut pour la Justice réagit aux commentaires du ministre de l’Intérieur sur les les chiffres de la délinquance communiqués par l’ONDRP et sa volonté de réformer « l’appareil statistique pour le rendre transparent ». Un objectif louable, selon Alexandre Giuglaris, pour qui ces données permettent de connaître l’état de criminalité en France mais qui a pour risque de fausser les résultats.

Le délégué général rappelle aussi que les résultats actuels révèlent une trop grande diversité des données et que les chiffres annoncés donnent uniquement la mesure de la délinquance enregistrée par la police à la suite des plaintes. Il faut donc s’intéresser aux chiffres des enquêtes de victimation (INSEE et ONDRP) qui révèlent que « seulement 10 % seulement 10 % des victimes de violences conjugales ou des victimes de viols vont jusqu’au bout de la procédure du dépôt de plainte ! 30 % pour les victimes de violences physiques et 50 % pour les victimes de vols avec violence… »

Enfin, dans cette interview, il rappelle la responsabilité du gouvernement sur le taux de la criminalité par la politique pénale qu’il applique. Or, cette politique « qui consiste à supprimer les peines plancher, la rétention de sûreté, les tribunaux correctionnels pour les mineurs récidivistes les plus dangereux ou à vouloir réduire le nombre de personnes envoyées en prison, ne peut qu’inquiéter… »

Lire l’intégralité de l’interview ici