01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Il commet un viol monstrueux malgré une plainte déjà déposée contre lui

Le Figaro étudiant, le 25 février 2013

Déjà accusé d’un viol en 2011 mais son cas n’a pas encore été jugé, un étudiant de 21 ans vient d’être interpellé et mis en détention, confondu par ses empreintes génétiques, pour un viol très violent commis au petit matin sur une jeune fille de 23 ans dans la rue.

Une microscopique tâche de sang sur un vêtement a pu révéler l’ADN de l’agresseur présumé. Déjà fiché dans le registre national des empreintes génétiques, les enquêteurs ont pu l’identifier. En 2011, à Saint Nazaire une jeune femme avait déjà porté plainte pour viol contre le jeune angevin. Mais la «justice a tardé à juger le dossier et ne s’est toujours pas prononcée», déplore Me Fouquet.

«Pour la police et le parquet, l’auteur présentait incontestablement une très grande dangerosité», précise le Procureur dans Ouest France .Le violeur présumé encourt quinze ans de réclusion criminelle. Pour le moment, le dossier est en cours d’instruction précise Me Fouquet, «des auditions, des expertises, peut-être une confrontation, et le jugement… Pas avant un an».

Lire ici l’intégralité de l’article du Figaro