01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Communiqué : Grâce refusée de Philippe El Shennawy, une victoire pour l’Institut pour la Justice

L’Institut pour la Justice, association de citoyens et d’experts du monde judiciaire, tient à souligner que les plus de 245 000 signatures recueillies par sa pétition, demandant à François Hollande de ne pas gracier Philippe El Shennawy, ont conduit le Président de la République à refuser cette demande de grâce. Devant l’ampleur de la mobilisation citoyenne, François Hollande a fait le choix d’écouter la voix des Français.

 

Au-delà de ce cas personnel, le succès de cette pétition citoyenne met une fois encore en lumière la demande des citoyens en faveur d’une application réelle et effective des peines prononcées. La récente étude de l’Observatoire CSA-IPJ montre ainsi que 90% des Français sont favorables à l’obligation, pour tous les condamnés, de purger au minimum les trois quarts de leur peine de prison, et qu’ils sont 68% à être favorables à la suppression des remises de peine automatiques dont bénéficient les détenus.

 

Néanmoins, la suppression d’une période de sûreté de trois ans permettra à ce détenu, condamné pour la dernière fois en 2008 à 13 ans de prison pour vol à main armée, enlèvement et séquestration, de demander une procédure de libération conditionnelle. Cette décision de François Hollande est une remise en cause de l’autorité de la chose jugée. L’Institut pour la Justice souhaite que la demande éventuelle de libération conditionnelle soit évaluée au regard du profil et du parcours délictuel et criminel de Philippe El Shennawy.

 

Le gouvernement devra tenir compte de l’aspiration des Français en faveur d’une justice plus protectrice et plus équitable à l’égard des victimes dans la prochaine loi pénale. L’Institut pour la Justice aura l’occasion de rappeler ses propositions et de mobiliser à nouveau ses 70 000 membres et ses 1,5 million de sympathisants. L’Institut pour la Justice évoquera l’ensemble de ces sujets lors d’un rendez-vous à la présidence de la République, vendredi 29 mars.

 

 Lire ici l’intégralité du communiqué  Grâce refusée de Philippe El Shennawy, une victoire pour l’institut pour la Justice