01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Deux policiers refusent leur mutation, déjà victimes dans cette circonscription de harcèlement et de menaces, la Justice ne les soutient pas

Var Matin, le 27 mars 2013

Un couple de policiers se bat pour ne pas revenir là où leur vie est devenue un enfer. Mais la justice ne les soutient pas, elle n’a pas voulu reconnaître les circonstances qui ont marqué leur carrière et a écarté « les menaces graves et exceptionnelles que leur retour à La Seyne fait peser sur leur santé et leur sécurité ».

Ceux-ci se battent pour faire annuler leur mutation. Le ministère de l’Intérieur veut les réintégrer dans leur service d’origine, la circonscription de La Seyne, où ils étaient en poste au début des années 2000. Après avoir subi des années de harcèlement et de menaces, les policiers avaient fini par prendre le large. Dans le Var, ils ont été suivis, surveillés, menacés, leurs plaques d’immatriculation et adresse personnelle taguées sur des murs de la cité…. Le dossier était apparu publiquement quand l’un des caïds, Abdallah Boumezaar, avait été impliqué dans le meurtre de deux gendarmes à Collobrières en juin dernier.

La policière avait elle aussi fait face à Abdallah Boumezaar lors de l’arrestation de celui-ci, qui avait tourné au « au pugilat », dans le hall d’entrée d’un immeuble de la cité Berthe.

Lire ici l’intégralité de l’article de Var Matin