01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

La France emprisonne plutôt moins que ses voisins européens

Le Point.fr, le 18 juin 2013

Si le pays n’a jamais eu autant de prisonniers derrière les barreaux, rapporté au nombre d’habitants leur nombre reste en deçà de la moyenne continentale. L’écart des pays européens ne classe pas la France parmi les pays les plus répressifs. 67 977 détenus et un taux de 103 prisonniers pour 100 000 habitants. Le taux de surpopulation carcérale est de 118.5%.

« Que retenir de cette comparaison ? On remarque que, en matière d’emprisonnement, la France a encore de la marge…, dans un sens comme dans l’autre ! Il faut d’ailleurs prendre ces indicateurs pour ce qu’ils sont, car les taux d’emprisonnement ne sont pas toujours corrélés avec les taux de criminalité des pays. Ils sont avant tout le reflet de choix de société, où les politiques judiciaires vont du « tout préventif » au « tout carcéral ». La France n’étant le symbole ni de l’un ni de l’autre. Les pays européens ont cependant cela de commun que, en moyenne, on emprisonne de plus en plus ces dernières années : de 123 en 2009, on est passé à 139 détenus pour 100 000 habitants en moyenne sur le continent. Une tendance à laquelle la France n’échappe pas.

Enfin, les prisons de notre côté de l’Atlantique restent cependant loin de celles d’un autre pays développé, et pas des moindres. Les États-Unis sont ainsi les « champions du monde » en termes d’incarcération : 743 détenus pour 100 000 habitants, soit 2,3 millions d’habitants au trou. Un autre monde ? »

Lire ici l’intégralité de l’article du Point