01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Justice : L’IPJ dénonce les excès dans Paris Match

Dans un dossier de l’hebdomadaire Paris Match, consacré à l’excès de formalisme et au poids de l’administration dans certains domaines, Gilles Trichard cite l’Institut pour la Justice et son action aux côtés de Maurice Boisart, maire de Cousolre. L’édile avait été condamné par la justice pour avoir giflé un adolescent particulièrement violent. Suite à cette décision, l’IPJ avait lancé une grande pétition réunissant plus de 500 000 signatures de soutien.

Lors de son procès en appel, cette pétition avait pesé, l’avocat de Maurice Boisart, Me Eric Dupont-Moretti s’en servant pour souligner l’émotion publique des citoyens face à cette (in)justice. Le maire de Cousorle avait été relaxé, la justice soulignant (enfin) qu’il n’aurait jamais dû être poursuivi.

L’article s’appuie sur cet exemple frappant pour souligner les risques d’un certain formalisme judiciaire. Alexandre Giuglaris, délégué général de l’Institut pour la Justice, indique que « cet excès de formalisme peut nuire au travail de la police et de la justice ».

L’Institut pour la Justice est cité comme une association dénonçant les dysfonctionnements de la justice, en y apportant des solutions pour rapprocher la justice des citoyens.

Télécharger ici l’intégralité de l’article de Paris Match