01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Mis en examen pour trois tentatives de meurtres, il pourrait être libéré à cause de l’erreur d’un juge ?

Midi Libre, le 9 septembre 2013

Samir Belkhir, un Algérien de 35 ans, aurait dû être jugé en milieu de semaine pour trois tentatives de meurtre avec un pistolet mitrailleur à la cité Saint-Martin, à Montpellier, en juin 2012. Mais l’erreur du juge en charge de son dossier pourrait lui permettre de retrouver la liberté. Le magistrat n’a pas respecté le délai d’un mois entre la fin de l’instruction et le renvoi devant la justice. Ce délai non respecté : c’est l’annulation de l’ordonnance de renvoi. L’avocat de Belkhir l’ explique,  si « le tribunal n’est pas valablement saisi, la détention provisoire n’est plus valable ».

Sans sommation, il avait tiré à trois reprises sur trois individus. Le premier avait esquivé les projectiles, mais il avait blessé les deux autres de deux balles au ventre et à la cheville.

Lire ici l’article de Midi Libre