01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Communiqué : Majorité à 16 ans, assez mûr pour voter, pas assez pour être responsable de ses actes ?

L’Institut pour la Justice, association citoyenne qui œuvre pour une justice plus protectrice des citoyens et plus équitable à l’égard des victimes, s’étonne et dénonce l’incohérence du gouvernement qui envisage de créer une pré-majorité électorale à 16 ans dans le cadre des élections locales mais refuse catégoriquement de modifier la majorité pénale.

Avec cette proposition, le gouvernement n’en finit pas avec son « deux poids, deux mesures ». En clair, un individu de 16 ans sera considéré comme suffisamment sage et responsable pour voter comme un adulte, aux élections locales, mais insuffisamment pour répondre de ses actes délictuels ou criminels.

Alors que l’une des premières annonces de Christiane Taubira, garde des Sceaux, avait été la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs récidivistes âgés de 16 à 18 ans, au nom de la spécificité de la justice des mineurs, cette différence ne serait pas recevable pour l’acte de vote.

Faut-il d’ailleurs rappeler que cette proposition avait déjà été proposée par Christiane Taubira dans son programme lors des élections présidentielles de 2002 ? Elle justifiait cette idée par le souci de responsabilisation des jeunes citoyens.

Dès lors, faut-il comprendre que l’objectif du gouvernement est de responsabiliser le jeune citoyen mais de déresponsabiliser le mineur délinquant, alors même que la criminologie a bien montré le risque d’ancrage dans la délinquance à partir de l’adolescence ?

Le Gouvernement doit donc apporter des réponses précises et rapides à cette nouvelle incohérence qui est contraire au souhait des Français demandant, notamment, une justice plus sévère avec les mineurs délinquants.

Télécharger ici le communiqué : Majorité à 16 ans, assez mûr pour voter, pas assez pour être responsable de ses actes