01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Communiqué : résultats des élections municipales, François Hollande doit abandonner la réforme pénale

L’Institut pour la Justice, association citoyenne œuvrant pour une justice plus protectrice des citoyens et plus équitable à l’égard des victimes, demande au Président de la République de tenir compte des résultats électoraux en renonçant à l’impopulaire et dangereuse réforme pénale.

Au lendemain des élections municipales, l’heure doit plus que jamais être à l’apaisement alors que la société française est très clivée, comme l’ont notamment montré les résultats du baromètre du Cevipof. Dans ce contexte, François Hollande doit envoyer des signaux aux Français. L’abandon de la réforme pénale en serait un, à la fois fort et consensuel.

Le retrait de la réforme pénale serait un symbole fort d’écoute, après que l’Institut pour la Justice ait déposé, le 19 mars à l’Elysée, plus de 300 000 signatures demandant ce retrait et alors que l’association a lancé une nouvelle campagne demandant à ses membres d’interpeller les députés sur cette réforme. Ils sont déjà près de 25 000 à avoir écrit à leurs députés pour leur demander de renoncer à cette réforme.

L’abandon de la réforme pénale serait également un élément de consensus à l’heure où la confiance des Français en leur justice n’a jamais été aussi faible. Les Français la rejettent, Manuel Valls en avait largement souligné les dangers et les incohérences et depuis hier Jean-François Copé ou Jean-Christophe Cambadélis demandent son retrait.

Enfin, cette réforme pénale entraînera une hausse importante de la criminalité par la remise en liberté ou la non incarcération de plusieurs milliers de détenus, comme le prévoit le projet de loi.

Cette réforme jette de l’huile sur le feu d’une société inquiète et en crise. L’Institut pour la Justice demande au Président de la République d’écouter les Français et de renoncer à ce projet de loi dangereux et impopulaire. 

Télécharger le communiqué ici