01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Communiqué : Réforme pénale, un projet dangereux et idéologique aux oubliettes ?

L’Institut pour la Justice, association citoyenne œuvrant pour une justice plus protectrice des citoyens et plus équitable à l’égard des victimes, voit dans le report de l’examen en commission des lois de la réforme pénale, la confirmation de l’abandon bienvenu de cette réforme.

Manuel Valls, lorsqu’il était à ministre de l’Intérieur, avait souligné la « légitimité fragile » de ce texte, les risques politiques inhérents à un projet déconnecté des réalités, le parti pris idéologique en faveur de ce qu’Alain Bauer appelle la « théologie de la libération » s’opposant systématiquement à la fermeté et à l’incarcération ou bien encore l’absence de constats criminologiques bien connus en matière de récidive. Enfin, il avait considéré qu’avant de procéder à une réforme pénale, il était nécessaire de réformer le parquet et la filière de probation.

Devant de telles critiques du nouveau Premier ministre et alors que le maintien de Christiane Taubira à la chancellerie est de plus en plus hypothétique, la commission des lois ne pouvait que reporter l’examen de ce projet de loi qui ne peut plus être considéré comme celui du gouvernement, sauf à ce que le Premier ministre se dédise.

Ce projet de loi est en effet doublement dangereuxd’une part parce qu’il entraînera un accroissement de la criminalité par la libération ou la non incarcération de milliers de détenus et d’autre part parce qu’il risque d’accroître le ras-le-bol profond des Français à l’égard de la justice, jugée responsable du laxisme législatif.

Manuel Valls connaît suffisamment les réalités criminologiques pour laisser un texte aussi idéologique, contraire aux attentes des Français et oubliant totalement les victimes, être discuté et voté. L’Institut pour la Justice se réjouit de ce report d’examen en commission des lois qui ne peut que préfigurer son abandon définitif.

Télécharger ici le communiqué