01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Communiqué : Record de la (sur)population carcérale et augmentation de la criminalité, il faut construire au moins 20 000 places de prison

L’Institut pour la Justice, association citoyenne œuvrant pour une justice plus protectrice des citoyens et plus équitable à l’égard des victimes, tient à rappeler la nécessité absolue d’engager un vaste plan de construction d’au moins 20 000 nouvelles places de prison face au nouveau record de (sur)population carcérale.

L’administration pénitentiaire a annoncé que la France comptait 68 859 personnes incarcérées au 1er avril, ce qui représente un nouveau record. La principale explication de cette augmentation de la population carcérale est l’augmentation continue de la criminalité dans notre pays.

Cette augmentation entraîne mécaniquement une surpopulation carcérale qui demeure à un niveau inacceptable puisque le nombre de places de prison est de 57 680. Il manque donc au minimum plus de 11 000 places de prison pour simplement assurer une incarcération décente.

Si la population carcérale a augmenté de 2% en un an, le nombre de personnes condamnées bénéficiant d’un aménagement de peine sous écrou augmente lui de plus de 12,1%. Cela montre que la solution des aménagements de peine est déjà largement utilisée et qu’elle ne permettra pas de répondre à l’augmentation de la (sur)population carcérale, liée à l’augmentation de la criminalité.

Les dernières statistiques pénales annuelles du Conseil de l’Europe rendues publiques le 3 mai 2013 indiquaient que la France comptait en 2011, 56 562 places contre 75 647 en Espagne, 77 669 en Allemagne ou 96 158 au Royaume-Uni. Manuel Valls avait d’ailleurs rappelé ce différentiel au président de la République l’été dernier, lorsqu’il avait fait connaître son opposition à la réforme pénale.

L’association exige que tous les pouvoirs publics prennent enfin conscience de l’urgence de cette situation. Elle s’inquiète grandement quant au refus de la garde des Sceaux de lancer un véritable plan de construction, sachant qu’il n’est prévu, pour l’heure, que 2 500 constructions de nouvelles places d’ici 2016.

L’Institut pour la Justice rappelle que pour mettre fin à la surpopulation carcérale, pour restaurer la dignité des établissements pénitentiaires, permettre aux personnels pénitentiaires de travailler dans de meilleures conditions, pour en finir avec le scandale de l’inexécution des peines de prison prononcées tout en assurant la sécurité des Français, il  faut construire au moins 20 000 nouvelles places de prison.

Télécharger ici le communiqué