01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Après le vote du Sénat sur la réforme pénale : Manuel Valls doit agir avec conviction et retirer le texte

L’Institut pour la Justice, think tank associatif œuvrant pour une justice plus protectrice des citoyens et plus équitable à l’égard des victimes, exprime sa très grande inquiétude après l’adoption d’une version encore plus laxiste de la réforme pénale hier, au Sénat.

La responsabilité et le pragmatisme ne l’ont pas emporté, comme cela était malheureusement prévisible à la suite des travaux de la Commission des lois. Le Sénat a adopté hier, et sous une certaine bienveillance de la garde des Sceaux, une version du texte encore plus dangereuse et idéologique.

En plus de la suppression des peines plancher, de la création d’un mécanisme d’examen automatique permettant des libérations accélérées, il a été ajouté la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs récidivistes, l’interdiction d’une peine de prison pour de nombreux délits (en totale  contradiction, une nouvelle fois, avec l’objectif d’individualisation) ou le maintien des aménagements de peine ab initio jusqu’à deux ans alors même que le gouvernement présentait ce dispositif comme un retour sur « le laxisme de la droite ».

Toutes ces mesures dangereuses et irresponsables sont en totale contradiction avec ce que souhaitent les Français en matière de fermeté, de protection et de justice pénale. Elles sont aussi en contradiction avec l’objectif de lutte contre la récidive et avec la possibilité de combattre efficacement la criminalité. Elles sont enfin en contradiction avec les orientations de Manuel Valls lorsqu’il était ministre de l’Intérieur.

C’est aujourd’hui au Premier ministre d’agir et de faire preuve de conviction et d’autorité en retirant ce texte dangereux et irresponsable. 

Télécharger ici le communiqué