01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Il récidive mais son casier est vierge

France 3 Alpes, le 15 octobre 2014

Une récidive non reconnue comme telle. C’est dans la banlieue d’Annecy, à Cran-Gevrier, qu’une telle histoire vient d’avoir lieu.

Le 15 octobre dernier, un homme est interpellé pour la deuxième fois en six mois après avoir montré son sexe en public. Arrêté en flagrant délit lors de sa première infraction, l’état de récidive ne fait aucun doute. Cependant, son casier judiciaire est resté vierge. Il n’y a donc pas de récidive aux yeux de la loi.

Les policiers, convaincus que cette personne a déjà été condamnée pour ces mêmes faits une première fois, ne disposent d’aucune preuve de la récidive et ne possèdent aucune information sur la première condamnation. Impossible de savoir si cette personne avait été condamnée à de la prison avec sursis ou à un suivi psychologique. Le risque d’une nouvelle récidive n’est pas impossible et pourrait même être de nature plus grave.

A cause de ce dysfonctionnement administratif, il est probable que cette personne comparaisse devant la justice sans qu’elle ne soit reconnue comme étant en état de récidive légale.

Lire ici l’article de France 3 Alpes