01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Faut-il armer la police municipale?

Dans cette tribune publiée sur le site Figaro Vox, Alexandre Giuglaris, délégué général de l’Institut pour la Justice, revient sur la polémique suscitée par la campagne de Robert Ménard, maire de Béziers, annonçant l’armement de sa police municipale. Les habitants ont ainsi vu apparaître des affiches représentant un revolver accompagné de la phrase « Désormais la police municipale a un nouvel ami ».

Dans un premier temps, Alexandre Giuglaris regrette que cette polémique éclipse le véritable débat qui mérite d’être mené consistant à s’interroger sur le rôle et la forme de la communication des politiques de sécurité, et ensuite, de savoir s’il est opportun d’armer les policiers municipaux.

Alexandre Giuglaris rappelle que la communication des politiques de sécurité est utile voir indispensable pour une lutte efficace contre la délinquance. Elle permet de rassurer les citoyens, et présente aux délinquants, actifs ou potentiels, les risques d’un passage à l’acte. La communication sur l’armement de la police municipale a un rôle tout aussi important que celle sur la vidéoprotection. L’efficacité de cette dernière dans la dissuasion et l’élucidation des actes délinquants n’est plus à démontrer.

Par ailleurs, l’armement de la police municipale peut être une réponse efficace aux inquiétudes des habitants face à la hausse de la délinquance. Il est nécessaire de combattre l’idée que l’Etat ne pouvant assurer la sécurité, la justice privée serait une solution. Au delà de l’armement, c’est le rôle de la police municipale dans la lutte contre la délinquance qui mérite une réflexion approfondie.

Lire ici la tribune d’Alexandre GIuglaris