01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

L’Institut pour la Justice salue la volonté de la Ministre de l’Éducation nationale d’inscrire dans la loi l’obligation d’information des enseignants pédophiles

L’Institut pour la Justice, think tank citoyen œuvrant pour une justice plus protectrice des citoyens et plus équitable à l’égard des victimes, salue la prise de position de la Ministre de l’Éducation nationale dans la lutte contre les délinquants et criminels pédophiles.

Mme Vallaud-Belkacem a fait part de son souhait de voir votée une loi permettant d’informer l’Éducation nationale en cas de condamnation d’un enseignant pour pédophilie. Cette prise de position responsable permettrait de combler un grave vide juridique avec une loi plus protectrice des citoyens, et ainsi, de répondre à l’inquiétude légitime des Français. L’Institut pour la Justice attend avec impatience la concrétisation de cette intention en acte.

Le Gouvernement devrait aller plus loin en soutenant l’initiative de M. Claude de Ganay, député du Loiret, qui a déposé une proposition de loi instaurant une incapacité pénale d’exercice pour les personnes condamnées pour des faits de pédophilie.

Si le vote d’une loi est souhaitable, il est indispensable de donner les moyens nécessaires aux services de l’éducation nationale, judiciaires et des forces de l’ordre pour une collaboration optimale dans la lutte contre les délinquants et criminels pédophiles.

L’Institut pour la Justice souhaite que la garde des Sceaux apporte son soutien à l’initiative de Mme Vallaud-Belkacem pour permettre que l’Éducation nationale soit systématiquement informée des condamnations de cette nature et mieux encore qu’il soit interdit à des personnes condamnées pour pédophilie, crime ou délit contraire aux bonnes mœurs et à la probité, d’exercer toute profession avec des enfants.

Télécharger ici le communiqué