01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

L’IPJ interrogé sur les Français victimes de l’insécurité

L’histoire de la famille victime de harcèlement à Roubaix pousse à se questionner sur les lieux et les personnes les plus exposés à la délinquance. Alexandre Giuglaris, délégué général de l’Institut pour la Justice, et Laurent Chalard, du think tank European Centre for International Affairs, ont été interviewés à ce sujet par le site d’information Atlantico.

S’il est souvent affirmé que la pauvreté créer la délinquance, Alexandre Giuglaris affirme en revanche que de récentes enquêtes démontrent que les personnes vivant dans les zones aux plus faibles niveaux de vie sont les premières victimes de la délinquance.

Cependant, il est difficile de définir un profil type des victimes. Nous savons que si les zones gendarmerie sont particulièrement concernées par la délinquance, c’est au sein des grandes agglomérations que l’ont trouve les zones les plus criminogènes.

Ainsi, ce sont plusieurs millions de Français qui sont concernés chaque année.

Télécharger ici l’interview d’Alexandre Giuglaris