01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Attentats de Paris : Thibault de Montbrial sur LCI

Me Thibault de Montbrial, avocat au barreau de Paris et expert associé de l’Institut pour la Justice, était reçu sur LCI à la suite des attentats de Paris pour faire part de son analyse et de ses recommandations. Il est indispensable à ses yeux que les responsables politiques et les médias admettent que nous sommes en guerre. Des mesures sont à mener rapidement pour être à la hauteur de la menace que nous devons faire face.

 

 

Admettre que nous sommes en guerre

 

Me Thibault de Montbrial commence par évoquer la triste prévisibilité des attentats de Paris. Les autorités sont informées de l’état des choses et étaient déjà en alerte rouge ces dernières semaines. Me Montbrial appelle à un changement de mode de réflexion, comme il le développe dans son ouvrage le sursaut ou le chaos. Nous sommes attaqués par des gens qui nous font la guerre. Cette guerre nous est imposée par une petite partie de la population française. Nous sommes sortis de 70 ans de paix. Les politiques, la haute administration, ou les médias qui sont encore trop souvent dans l’incompréhension et la pure sensiblerie doivent sortir du déni. Comment réagiront-ils si cela se reproduit plusieurs fois dans les semaines et mois qui suivent ?

 

Une menace qui agit au nom de l’islam

 

Me Montbrial regrette que certains responsables refuse d’employer le mot islamiste pour ne pas stigmatiser. S’il y a eu de bonnes mesures (loi sur le renseignement, réembauche de personnels militaires et policiers), on laisse depuis des années un formidable communautarisme gangrener la société française. L’infanterie de l’Etat islamique sont des musulmans, certes radicaux, mais musulmans. Il est crucial que des mots soient dis sur la réalité les choses pour que nos concitoyens voient que la classe politique comprend la gravité du problème.

 

Le rôle clé des élites musulmanes

 

Il y a une responsabilité importante des intellectuels de la communauté musulmane, mais aussi des gens qui ont l’oreille de la jeunesse musulmane (sportifs, artistes), pour dénoncer les terroristes et pour expliquer que la seule façon de vivre ensemble est de créer une scission entre tout ce qui relève du fait religieux, et ce qui relève du politique. Les élites musulmanes, en accord avec les autorités de la République, doivent tenir des discours forts suivis d’effets comme l’expulsion des imams radicaux. La génération des 12-18 ans est la plus concernée par la radicalisation. Elle doit être ramenée dans le giron de la République, sur l’égalité homme femme, l’égalité entre les religions. Cela va prendre du temps. En parallèle il faut des mesures sécurité concrètes.

 

Des annonces gouvernementales qui demeurent insuffisantes

 

Me Thibault de Montbrial salue l’annonce du Premier ministre de frapper l’ennemi pour le détruire et sa prise de conscience que nous en guerre. Cependant, le plan vigipirate ne suffit pas. Il faut changer complètement notre organisation. L’armement des policiers en dehors de leur service permettrait d’augmenter la rapidité de la riposte à une attaque terroriste. Autoriser des sociétés privées à employer des anciens policiers et gendarmes en protection de certains sites dégagerait des effectifs des forces de sécurité pour faire autre chose.

Concernant les fichés S, il est impossible de tous les surveiller. D’autres attentats sont à prévoir dans les jours et les semaines qui viennent. C’est pour cela qu’il faut rapidement s’adapter avec des mesures fortes.