Didier Gallot a exercé pendant 22 ans la fonction de juge d’instruction au tribunal de grande instance des Sables d’Olonne, dont il est aujourd’hui le Vice-Président. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Les fossoyeurs de la Justice, paru en 1991 et tout récemment Vous voulez rire Monsieur le Juge, paru à l’été 2011 aux éditions L’Etrave (http://www.editions-etrave.fr/).

Avec le franc-parler et la liberté de parole qui le caractérise, Didier Gallot explique dans cet entretien en quoi la Justice s’est éloignée progressivement de sa mission première de protection des citoyens ordinaires.

Il montre comment la répression de la vraie délinquance s’est affaiblie, avec pour corollaire une fermeté excessive contre des délits de moindre importance.

Il revient enfin sur la focalisation actuelle de l’Institution judiciaire sur l’objectif de réinsertion, qui lui paraît illusoire, et montre les limites des idées reçues selon lesquelles la prison serait l’école du crime et la libération conditionnelle une arme efficace contre la récidive.