Entretien avec le docteur Giacomoni : Les malades mentaux dangereux : quelle prise en charge ?

Le docteur Frédérique Giacomoni est psychiatre, ancien chef de clinique des hôpitaux de Nice. Elle apporte son témoignage sur les défauts de la loi du 27 juin 1990 réglementant l’hospitalisation sous contrainte. Cette loi, votée sous l’influence d’un courant de pensée hostile à toute forme « d’enfermement » des malades mentaux, a
conduit à l’ouverture généralisée des hôpitaux psychiatriques. Loin de constituer un progrès pour les patients, ce processus n’a fait que rendre plus difficile leur prise en charge, tout en faisant peser une responsabilité
démesurée sur leurs familles.
Plus grave, le rejet croissant des structures psychiatriques fermées met en danger la société, sans pour autant être réellement respectueux des patients.