Une loi modifiant le régime des prescriptions en matière pénale a été adoptée par le Parlement le 16 février 2017. L’Institut pour la Justice se positionnait depuis longtemps en faveur d’un allongement des délais de prescription et avait été auditionné par les parlementaires à ce sujet.
Maitre Guillaume Jeanson, le porteparole de l’IPJ, nous explique la portée de cette réforme.