Les Français expriment aujourd’hui majoritairement le sentiment que la justice française est trop indulgente vis-à-vis des récidivistes (70 %).

De façon logique, ils estiment donc majoritairement qu’une nouvelle loi plus contraignante est nécessaire pour lutter contre la récidive des criminels sexuels (62 %).

Ils sont même 84 % à se déclarer favorables à la perpétuité réelle pour les criminels sexuels les plus dangereux.

En revanche, la majorité (52 %) des Français ne pense pas que l’introduction de jurés populaires sera efficace contre la récidive.