Patrice Ribeiro, Secrétaire général de Synergie Officiers, syndicat des officiers de police, revient dans ce décryptage sur les réformes de la garde à vue.

Le 27 mai 2014, a été promulguée la loi n°2014-535 portant transposition de la directive 2012/13/UE du Parlement européen et du Conseil, du 22 mai 2012, relative au droit à l’information dans le cadre des procédures pénales. Cette loi renforce les droits de la défense aux différents stades de la procédure.

Dans cet entretien, Patrice Ribeiro fait part de ses inquiétudes quant à la mise en œuvre des différentes réformes de la garde à vue (audition libre, …). En effet, il s’inquiète de la surcharge de travail administratif induite par ces réformes et les risques que cela fait courir sur l’efficacité de l’enquête.

Il évoque également l’influence des arrêts et directives européennes, tout comme la nécessité de mieux prendre en compte les attentes des citoyens et des victimes dans les procédures.