01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

La prévention médicale de la récidive chez les délinquants sexuels

Récidive et dangerosité : La rétention de sûreté, et après ?

Le projet de loi « rétention II » sur la récidive criminelle doit, pour être efficace :
1. Etendre l’applicabilité de la « surveillance de sûreté » à toutes les personnes condamnées à 10 ans de prison (et non 15 ans de réclusion)
2. Simplifier les modalités pratiques de cette surveillance de sûreté en portant sa durée à deux ans et en garantissant son effectivité en cas de refus du condamné

Au-delà de ces ajustements nécessaires, lutter contre la récidive nécessite :
1. Une inversion du modèle dominant : les personnes à risque de récidive doivent être suivies, sous bracelet électronique mobile, a l’issue de leur peine (plutôt que de se voir accorder un aménagement de leur peine à mi-parcours)
2. Une refonte de l’évaluation de la dangerosité en France, fondée sur les meilleurs standards scientifiques internationaux

Read more