01-70-38-24-07
info@institutpourlajustice.org

Blog

Nos Priorités

1. L’égalité de droits entre la victime et l’accusé

Parce qu’il n’existe aucune bonne raison de placer la victime en situation d’infériorité juridique par rapport à son agresseur présumé, il convient de donner à la victime une place à part entière dans la procédure pénale, avec en particulier le droit de faire appel de toutes les décisions de Justice.

video_stephane_maitre Voir la présentation de Maître Stéphane Maitre sur l’égalité de droits entre la victime et l’accusé

 

2. L’impunité zéro pour les atteintes aux personnes et aux biens

Parce que l’impunité est un facteur de récidive, le système pénal doit garantir la certitude de la sanction pour ceux qui violent la loi. Cela implique de renforcer la cohérence entre l’action de la police et de la justice, et d’établir des sanctions minimales pour chaque délit.

Voir la vidéo de Maître Thibault de Montbrial qui explique l’impunité zéro pour les atteintes aux personnes et aux bien

 

3. Une fermeté de précaution vis-à-vis des criminels dangereux

Un principe de précaution doit être établi dans le cas des criminels sexuels récidivistes. En cas de doute sur leur dangerosité, ce doute doit profiter à la société et à la victime, ce qui peut justifier d’imposer des mesures de sûreté au condamné tout au long de sa vie.

video_gallot Voir la présentation de Didier Gallot qui explique la nécessité de mettre en place une fermeté de précaution vis-à-vis des criminels dangereux

 

4. Une Justice transparente qui rende des comptes au peuple français

Sans contre-pouvoir, toute autorité peut abuser de son pouvoir. C’est pourquoi l’action judiciaire doit être parfaitement lisible et transparente vis-à-vis des citoyens et des médias, afin qu’ils puissent s’assurer de la qualité de la Justice rendue en leur nom.

video_duval Voir la vidéo de Christophe Eoche-Duval, qui détaille l’importance d’avoir une Justice transparente qui rende des comptes aux Français

 

5. L’application effective des peines prononcées

C’est la condition de la crédibilité et de la lisibilité de la Justice : les peines prononcées par les tribunaux doivent être exécutées dans les meilleurs délais, et doivent être appliquées par principe dans leur intégralité.

video_pradel Voir la présentation de Jean Pradel qui explique la proposition de l’Institut pour la Justice pour l’application effective des peines prononcées

 

 

Soutenez IPJL’Institut pour la Justice ne peut agir que grâce à vous. Si vous le souhaitez, vous pouvez contribuer à toutes les actions de l’association en faisant un don :

Read more

Valeurs et méthodes

 

frise_valeurs

NOS VALEURS

 

Le courage : l’Institut pour la Justice est le porte-voix de la majorité silencieuse.

Convaincu de la place fondamentale du droit et de la Justice dans la régulation de la société et fondamentalement attaché à la défense et à la promotion d’une justice plus protectrice et plus équitable envers les victimes, l’Institut pour la Justice n’hésite pas à promouvoir ses idées et ses convictions sur la scène publique. La défense de l’intérêt général, et notamment des victimes, conduit l’association à dénoncer les dysfonctionnements de la justice et à proposer des solutions pérennes, nécessaires et pragmatiques de réformes.

 

La liberté d’expression : l’Institut pour la Justice est indépendant de tout parti politique.

Afin de garantir sa liberté totale de parole et d’action, l’Institut pour la Justice refuse toute subvention publique ou dons de la part de grandes entreprises. Financée uniquement par la générosité de dizaines de milliers de bienfaiteurs privés, l’association est indépendante de tout parti politique.

 

L’engagement : l’Institut pour la Justice défend une cause avec responsabilité et dévouement.

L’équipe de l’Institut pour la Justice, pour parvenir à remplir ses objectifs, est :
– efficace : elle vise des résultats précis et atteignables
– populaire : elle défend une approche pragmatique et de bon sens en matière judiciaire
– compétente : elle s’appuie sur des professionnels et des experts

 

NOS METHODES

 
L’Institut pour la Justice œuvre à mobiliser derrière lui des victimes, des experts et des citoyens, soucieux et désireux de s’engager en faveur d’une Justice plus équitable.

Sensibiliser et informer les citoyens sur les dysfonctionnements de la Justice pénale et faire remonter leurs attentes auprès des pouvoirs publics.

Accueillir les victimes des dérives du système judiciaire et leur donner la parole.
En savoir + sur nos actions

Promouvoir auprès des élus et des médias des propositions de réformes pragmatiques élaborées à partir de travaux d’experts.  L’association assure une présence permanente auprès des législateurs et du gouvernement pour sensibiliser les élus et permettre l’adoption de textes de lois le plus en adéquation possible avec nos idées et nos travaux. L’association organise ainsi des réunions de travail et des colloques à l’Assemblée nationale et au Sénat.
 

 

Soutenez IPJL’Institut pour la Justice ne peut agir que grâce à vous. Si vous le souhaitez, vous pouvez contribuer à toutes les actions de l’association en faisant un don :

Read more

Histoire et succès

Des mobilisations citoyennes historiques

historique_graph

 

2012 : 1 700 000 signataires au Pacte 2012 pour la Justice

rassemblement_justice_2012

Le Pacte 2012 lancé lundi 7 novembre 2011 par l’Institut pour La justice a dépassé 1 750 000 signataires. Il s’agit d’une mobilisation citoyenne sans précédent qui montre à quel point les Français demandent dans leur immense majorité une Justice plus protectrice des citoyens et des victimes.L’appel de Joël Censier à signer ce Pacte a été vu par plus de 10 millions de Français. Le Pacte 2012 a été soumis aux candidats à la Présidence de la République le 31 mars 2012 à l’occasion du Rassemblement Justice 2012 devant près de 1 000 personnes et 50 000 internautes en direct.

En savoir + sur le Rassemblement 2012
En savoir + sur le Pacte 2012

 

2011 : 300 000 signataires de la pétition contre la récidive

petition_recidive326 000 citoyens ont signé la pétition de l’IPJ pour une Justice plus ferme contre les récidivistes.

Cette importante mobilisation est à la hauteur de la gravité du terrible meurtre de Laëtitia Perrais à Pornic. L’association a lancé une grande campagne nationale pour une Justice plus sévère contre la récidive.

Cette campagne a eu un écho considérable auprès des citoyens et la vidéo réalisée par l’Institut pour la Justice a été vue par plus d’un million de personnes.

L’Institut pour la Justice a organisé le 17 mai 2011, un rassemblement pour lancer la toute première
« Journée nationale contre la récidive ». Plus de 500 membres et sympathisants de l’association se sont rassemblés au Champ de Mars pour exiger de nos élus une profonde réforme de la Justice. Tous unis par une même demande : « protégeons-nous de la récidive ».

Voir le diaporama de la journée de lutte contre la récidive
Lire la lettre ouverte au Président de la République

 

2008/2009 : 150 000 signataires du referendum sur la Justice

Signé par plus de 160 000 personnes, le référendum sur la Justice élaboré par l’Institut pour la Justice, demandant notamment l’exécution totale des peines prononcées, a remporté un grand succès et a permis d’initier de nombreux débats sur l’inexécution des peines en France.

Cette mobilisation nous a permis d’avoir une influence directe sur les textes de loi adoptés par le gouvernement. Des avancées notables ont été obtenues en 2009 et 2010 lors de l’adoption de la loi pénitentiaire ou celle sur la récidive. Elles ont permis de renforcer la prise en compte des victimes dans la justice pénale. L’Institut pour la Justice a ainsi fait la démonstration de son expertise et de son influence auprès des parlementaires et du gouvernement.

 

2007 : création de l’Institut pour la Justice

Au printemps 2007, quatre citoyens fondent l’Institut pour la Justice : deux mères de familles (Axelle Theillier et Marie-Laure Jacquemond), une avocate (Vanessa Poirier), et un cadre d’entreprise (Jean-Baptiste Roudillon). Particulièrement choqués par l’affaire Bodein (un multirécidiviste relâché de nombreuses fois par la Justice, dont le procès aux Assises s’est déroulé en avril 2007), ces citoyens se sont promis de faire changer les choses, en dehors de tout cadre politique ou partisan.
 

 

Soutenez IPJL’Institut pour la Justice ne peut agir que grâce à vous. Si vous le souhaitez, vous pouvez contribuer à toutes les actions de l’association en faisant un don :

Read more

Présentation

 

Qui sommes-nous?

L’Institut pour la Justice (IPJ) est un think tank et une association de citoyens, de victimes et d’experts mobilisés pour promouvoir une justice plus protectrice des citoyens et plus équitable vis-à-vis des victimes.

Créé en 2007 pour relayer les préoccupations des citoyens auprès des élus et du monde judiciaire, l’association rassemble aujourd’hui plusieurs centaines de milliers de sympathisants et  50 000 membres à travers toute la France qui garantissent son indépendance. L’Institut pour la Justice est un mouvement citoyen dénué de toute affiliation politique ou partisane et qui n’est financé que grâce à ses membres donateurs.

Notre but

Préoccupés par les dysfonctionnements qui affaiblissent l’institution judiciaire, les membres de l’Institut pour la Justice défendent le respect des libertés fondamentales, au premier rang desquelles la protection contre toute forme d’atteinte aux biens et d’atteinte à l’intégrité physique des personnes.

Nos actions

L’association est fière de donner la parole aux membres de son  collectif de victimes, qui apportent leurs témoignages. Leurs expériences illustrent de façon concrète les conséquences tragiques des dysfonctionnements de la justice pénale et la nécessité de la réformer.

Les analyses et les propositions de l’association sont réalisées par un groupe d’experts associés ou par des experts de l’ensemble du champ pénal. Reconnus  pour leur maîtrise technique des sujets, ce sont des  avocats, des magistrats, des criminologues, des psychiatres ou des universitaires renommés.

L’Institut pour la Justice est aujourd’hui un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics sur les questions de justice et de sécurité. Toutes les actions et les mobilisations menées par l’association visent à convaincre les élus de réformer en profondeur notre système judiciaire.

Force de mobilisation qui relaie les préoccupations des citoyens, l’Institut pour la Justice est aussi un intervenant régulier des médias, ce qui lui permet de diffuser son message au plus grand nombre.

 

 

Soutenez IPJL’Institut pour la Justice ne peut agir que grâce à vous. Si vous le souhaitez, vous pouvez contribuer à toutes les actions de l’association en faisant un don :

Read more